Pourquoi la réussite dérange ?

La réussite dérange beaucoup, mais ce n'est qu'une manifestation de l'égo.

Une question que j’ai fini par me poser à force de voir toute la haine déversée bêtement sur les gens qui réussissent : pourquoi la réussite dérange tant ?

Je ne sais pas ce qu’il en était dans les décennies précédentes (je n’y étais pas), mais une chose est sûre, depuis les années 2000, les gens aiment cracher sur ce qui fonctionne bien.

Est-ce l’état d’esprit européen seulement ? Je ne sais pas. Mais je pense qu’il y a un sérieux problème d’ego là-dessous.

Nous le savons tous, la plupart des gens possèdent un ego démesuré, et je n’ai pas échappé à la règle.

J’ai eu cet ego démesuré (principalement grâce à tous ces réseaux sociaux que j’ai décidé de fuir un maximum désormais), mais j’ai su me poser les bonnes questions pour en sortir, et j’ai maintenant une vision plutôt claire de ce qui se passe dans le monde actuel à ce niveau-là.

Analyse le comportement des gens autour de toi, voire même TON propre comportement.

Combien de fois peux-tu voir les gens juger quelqu’un sur sa réussite ?

Soit c’est un c*nnard (pour on ne sait quelle espèce de raison, puisque la personne qui en parle ne le connaît pas)

Soit il a eu de la chance (c’est bien connu)

Ou alors « ça va finir par échouer son truc, c’est sûr » (ah, si tu en es sûr alors…)

Tu peux aussi dire « ah oui, c’est bien, mais bon avant que ça fonctionne… »

Mais ne vois-tu pas ce qui se passe ici ?

Pourquoi te sens-tu obligé de juger quelqu’un sur sa réussite ?

Pourquoi ne pas juste ne rien dire ?

Pourquoi es-tu si réticent à l’idée que quelqu’un puisse réussir quelque chose que tu n’as jamais fait ?

Je vais te dire pourquoi tu ne peux pas t’en empêcher.

Parce que tu as ton petit ego démesuré qui te fait te sentir mal tout d’un coup, que tu l’avoues ou non.

Tout d’un coup, cet ego te dit : « Regarde, il a réussi et toi tu n’arrives pas à réussir un malheureux projet, tu es nul. Et puis regarde-toi, tu n’as même pas vraiment de projets, pauvre type. »

Voilà pourquoi tu te sens obligé de jacter sur les gens qui réussissent.

Parce que tout d’un coup te prend conscience de la réalité des choses. Tu commences à sentir que tu as des ambitions que tu ne réaliseras jamais parce que tu n’as pas eu le courage jusqu’à maintenant et que tu aimes continuer à te mentir, alors qu’eux là-haut l’ont eu.

Tu ne penses pas que cette personne ait pu le faire honnêtement, ou qu’elle va le faire, parce que tu ne  t’en sens toi-même pas capable. Si tu n’en es pas capable, pourquoi elle le serait ? Serait-elle plus intelligente, cultivée, courageuse que le Grand Toi Majestueux que tu es ? Impossible ! C’est toi le meilleur, le centre du monde, c’est bien connu…

Mon ami, je ne dis pas ça pour que tu te sentes mal, que tu t’apitoies sur ton sort et que tu me traites de c*nnard en fermant ton ordinateur.

Je veux simplement te faire prendre conscience des choses qui animent ta vie.

Si tu es sans arrêt en train de critiquer quelqu’un, qu’il soit extrêmement fructueux dans sa vie ou que ce soit une personne tout à fait classique que tu croises tous les jours, c’est toi-même que tu critiques.

La vie est binaire, c’est soit blanc, soit noir.

Soit tu avances, soit tu recules. Soit tu t’occupes de ta vie, soit de la vie des autres. Soit tu es positif, soit négatif. Il n’y a pas de juste milieu.

À toi maintenant de savoir si tu veux être le mec aigri, qui ne fait rien de sa vie (malgré ce que tu peux te dire pour te persuader du contraire), ou alors si tu veux être un mec bien, qui réalise ses rêves et qui répand de l’amour et de l’humilité autour de lui.

Soit tu es une bonne personne, soit tu ne l’es pas, ne te réfugie pas dans l’illusion du juste milieu ; tu finis toujours par basculer d’un côté ou de l’autre. Et ça, c’est ce que j’appelle une vie misérable.

Si tu es un jour blanc, un jour noir, tu ne mérites pas de vivre la bonne vie, parce que tu n’es pas prêt à profiter de tout ça sans faire de dégâts.

Regarde les grandes fortunes, les hommes d’affaires extrêmement fructueux. Ils ne sont pas entre deux, soit ils sont des gens vraiment bien, soit des gens vraiment mauvais. Tout le reste n’est qu’illusion passagère, manipulation de l’image.

À partir de maintenant, arrête de te mentir et décide de qui tu veux être, mais choisi bien.

Si tu veux faire le mal, choisis-le bien et assume, puis sors très vite d’ici avant de te faire taper sur les doigts.

Si tu veux faire le bien, choisis et assume, mais fais-le vraiment.

Arrête donc un peu de regarder la réussite des autres pour les juger et créer ta propre réussite, créer la vie de tes rêves.

Fais-toi un plan de développement et mets toi au travail tous les jours, travaille dur pour tes rêves et toi aussi tu feras partie de ces gens sur lesquels tu avais l’habitude de parler par jalousie.

Change ton état d’esprit et change ta vie, apprend à réfléchir, apprend à juger objectivement une situation, apprend à travailler, apprend à répandre les bonnes vibrations plutôt que les mauvaises, apprend à faire le bien en situation de crise plutôt que le mal, et apprend l’humilité.

Ta vie peut être tout ce que tu veux qu’elle soit, alors ne reste pas coincé dans ton rêve de « normalité », je sais aussi bien que toi que si tu es encore là à ce moment-là, c’est que tu as des ambitions, des rêves, cachés bien profond en toi-même.

S’il te plaît, réalise-les, pour toi, pour ton entourage, peut-être même pour le monde.

Partage la personne que tu es avec le monde en toute humilité et répand l’amour, la bienveillance et la motivation, tout ne te sera que rendu en meilleur.

 

Si tu souhaites aller plus loin, visite la page de nos programmes avancés en cliquant sur cette phrase.

Tu peux également retrouver la version podcast de cet article sur YouTube à ce lien :

About The Author

Kenny Sureau

Kenny Sureau est le créateur du blog successmindset.fr.Kenny est depuis 5 ans maintenant passionné par le développement du soi profond. Il a pratiqué cet art jour après jour, expérience après expérience, et a appris de nombreuses leçons sur lui, son entourage, ou bien le phénomène de la vie elle-même.Aujourd’hui auteur, formateur et coach personnel en développement personnel ; Kenny est déterminé à vous apporter aide, conseils et soutien dans votre développement à travers son accompagnement personnalisé, son livre, ainsi que ses formations.Ce qui rend Kenny éligible à ces postes, c’est qu’il aime apprendre toujours plus. N’arrêtant jamais de se questionner et de remettre en question ses croyances, il évolue constamment pour son propre bien ainsi que pour celui de tous ses clients.Armé de sa jeunesse, de son enfance aux évènements marquants et de sa prise de conscience à l’adolescence, il est à même de vous offrir une vision fraîche, mais réfléchie du développement personnel.La motivation est toujours à son paroxysme, les conseils toujours pertinents, et surtout, il ne vous abandonnera jamais face à une situation compliquée.